Traitement par LED à Melun / Fontainebleau - Centre CLEMS

La photobiomodulation par LED

La photobiomodulation par LED à Melun / Fontainebleau - Centre CLEMSL’origine de la Photothérapie remonte aux années 1950. C’est dans un hôpital anglais qu’une infirmière remarque qu’une exposition solaire des nouveaux nés atteints d’ictère provoque la perte de la couleur jaune de leur peau. La médecine -commence alors à étudier les bienfaits de la lumière sur le corps humain. Ce n’est que depuis le début des années 2000 que via les travaux de la NASA sur la cicatrisation en apesanteur et la volonté d’accélérer le temps en matière de guérison des plaies, qu’on découvrit l’intérêt de l’utilisation de la lumière à des fins anti-âge.

La photobiomodulation par LED correspond à une stimulation des mitochondries de nos cellules par une lumière froide (ne produisant pas de chaleur comme les lasers).

Cette action va activer le métabolisme cellulaire, augmenter l’oxygénation des tissus et stimuler les fibroblastes, ces cellules fabriquant le collagène et autres substances de soutien de la peau.

Les LEDS émettent de la lumière (rouge, jaune, bleu, infrarouge), chacune de ces longueurs d’onde ayant des spécificités.

Globalement la LED est une lumière froide qui permet de calmer les inflammations, de stimuler l’immunité, améliorer les processus de cicatrisation, densifier et hydrater la peau, atténuer les vergetures, stimuler la pousse des cheveux et de réparer la peau lésée par le soleil, le laser et les peelings.

Différentes longueurs d’ondes

Les actions de la luminothérapie - CLEMS à Melun / FontainebleauBleue 450 nm : antiseptique et antibactérienne (sur les germes saprophytes), elle est indiquée pour lutter contre les dermatoses, notamment l’ACNE. Elle inhibe le surfonctionnement des glandes sébacées.

Rouge 618 nm : elle stimule les fibroblastes de la peau et augmente la production de collagène et d’élastine responsables de la fermeté de la peau. Ce spectre va au cœur de la cellule pour réactiver les fonctions endormies par l’âge comme la production d’élastine et de collagène. Elle agit sur la cicatrisation et la réjuvénation.

Jaune 590 nm : elle calme les rougeurs. Elle améliore la circulation sanguine et lymphatique et a ainsi un effet drainant et anti-œdème. Dans le traitement de la perte de cheveux, elle en stimule la repousse.

Infra-Rouge 850 nm : effet anti radicalaire, avec réduction de tous les marqueurs de l’inflammation (CRP, Interleukine et TNF alpha).

Indications

  • Acné
  • Eclat du teint, resserrement des pores
  • Freine la chute et active la repousse capillaire
  • Cellulite
  • Brûlures et Érythèmes
  • Couperose et Rosacée
  • Cicatrices au stade précoce
  • Photorajeunissement Visage et Corps
  • Psoriasis
  • Vergetures au stade précoce
  • Inflammation

Complément idéal pour les autres techniques de médecine esthétique tels que les peelings, les injections, les HIFU,..

Contre-indications relatives

  • Prise de produits photosensibilisants. En général, 3 à 5 jours sont nécessaires après la prise de ce type de produits pour effectuer un traitement lumineux.
  • Personnes épileptiques : A titre préventif, ne pas regarder la lumière pulsée à des fréquences de 5-10 Hz.
  • Grossesse : Principe de précaution même si le fœtus ne peut être affecté par la lumière, ne pas utiliser de la photothérapie sur des zones à proximité directe du fœtus.
  • Enfants : Peuvent être traités en toute sécurité, à condition que les yeux soient protégés des rayons et les protocoles respectés.
  • Patients cancéreux : Pas d’effets mutagène connu de la lumière. A l’appréciation des spécialistes médicaux. Utile pour apaiser des effets secondaires du traitement du cancer, notamment la mucosité dans la bouche.

Effets attendus

Les résultats apparaissent progressivement au fur et à mesure des séances (le nombre dépendant de l’indication).

Des études cliniques montrent une amélioration nette de la texture cutanée, une réduction de la production de radicaux libres (responsables du vieillissement cutané). Les ridules sont lissées, la peau gagne en fermeté, hydratation et élasticité. La cicatrisation s’accélère et les marques seront moins prégnantes. La chute des cheveux est ralentie et la repousse enclenchée.

Déroulement de la séance

Le patient est assis ou allongé et la LED appliquée à quelques centimètres du visage ou de la zone à traiter, avec mise en route du protocole de traitement approprié. Le port de lunettes de protection est recommandé.

La durée de la séance dépendra du type et de l’intensité de la lumière sélectionnée.

La peau doit de préférence être correctement nettoyée et démaquillée. Il n’y a aucune sensation de gène douloureuse.

Suites immédiates du traitement

La peau est rosée pendant quelques minutes. Il n’y a aucune éviction sociale et aucune contre-indication à l’exposition solaire.

Protocoles de traitement

  • Vergetures:

Les vergetures apparaissent suite à un étirement intense et prolongé de la peau, dans certaines circonstances (prise de poids, grossesse, prise d’anabolisants, syndrome de Cushing…). Dans certaines zones corporelles (seins, hanches face interne et externe de cuisses, face interne des genoux, face postéro-interne des bras), des tensions excessives, fragilisent le derme, aboutissant à des remaniements de celui-ci avec des cicatrices profondes et souvent définitives. La formation des vergetures est due dans la grande majorité des cas (+ de 70% d’après les études) à l’action de l’hormone du stress, le Cortisol qui dégrade l’activité des fibroblastes, réduit la production de collagène et d’élastine, donc altère la résistance et l’élasticité de la peau.

La photobiomodulation par LED a donc pour but initial d’interrompre l’inflammation du fibroblaste et sa réactivation pour recréer de nouvelles fibres de collagène et d’élastine.

Les résultats observés porteront sur la réduction de la taille et l’amélioration de l’aspect visuel des vergetures.

Le traitement sera largement plus intéressant sur des vergetures récentes (datant de moins d’un an).

Le protocole de traitement compte une vingtaine de séances de LED et s’échelonne sur 4 mois pour l’obtention de résultats significatifs.

  • Psoriasis:

Sous sa forme la plus répandue, le psoriasis apparaît sur certaines régions de la peau en formant des plaques rouges et couvertes de squames. Les lésions cutanées peuvent démanger et être douloureuses. L’inflammation est intermittente.

La photobiomodulation soulage presque instantanément, sans qu’il soit nécessaire d’appliquer un traitement topique, d’ingérer des médicaments, de subir des injections douloureuses ou de se surexposer aux rayons ultraviolets.

Souvent assujetti au stress, le psoriasis survient en poussées invalidantes et socialement mal perçues.

Le protocole de traitement compte une dizaine de séance échelonnées sur deux mois et permet une régression rapide des démangeaisons et jusqu’à 75 % de diminution des lésions de psoriasis.

  • Chute et repousse capillaire:

Parmi les chutes de cheveux diffuses, les plus fréquentes sont :  l’alopécie commune (alopécie androgénique masculine et féminine, hormonale) et l’effluvium télogène (après une grossesse, une fièvre élevée, une prise médicamenteuse ou un régime sévère).

Dans le cadre d’une prise en charge médicale globale (bilan nutritionnel, énergétique) la LED, en stimulant les processus de régénération cellulaire, permet d’arrêter la chute et de favoriser la repousse.

Au cours du traitement, les cheveux cessent de tomber dès la fin du premier mois. La repousse est bien sûr différée.

La photobiomodulation par LED peut visiblement doper la repousse après une chimiothérapie, ralentir voire stopper la chute des cheveux en cas de calvitie débutante et redonner de la vigueur aux follicules ne produisant plus qu’un fin duvet. Elle n’activera évidemment pas la repousse de cheveux sur une calvitie installée au long cours avec un cuir chevelu dépourvu de follicules pileux.

Le protocole de traitement compte une trentaine de séances de LED échelonnées sur 4 mois.

L’association avec un traitement par mésothérapie du cuir chevelu et supplémentation vitaminiques décuplera les effets.

  • Acné:

Le traitement de base ne vise que les acnés légères à modérées. Il peut être utilisé avec les traitements topiques anti-comédogènes.

Pour la correction des cicatrices d’acné, la Photobiomodulation est également indiquée en association avec les peelings au TCA ou la radio fréquence fractionnée (nettoyant les pores obstrués en éliminant les cellules mortes et en réduisant l’inflammation dans les couches profondes de la peau).

Pour les acnés kystiques sévères, une prise en charge médicale doit être associée.

Le protocole se déroule en trois phases :

  • Phase 1 : permet une diminution de l’inflammation
  • Phase 2 : phase de nettoyage par les Macrophages, la bactérie Propioni acnes est particulièrement forte lors de cette phase. Les patients peuvent avoir l’impression que l’acné est plus fort qu’auparavant mais c’est normal
  • Phase 3 : permet le processus de cicatrisation et le retour à la normale.

Les résultats dépendront de la bonne observance au protocole de traitement.

  • Cicatrices, brulures:                                                               

L’idéal est de commencer le traitement immédiatement après une intervention chirurgicale ou une plaie traumatique. Pour les brulures, il est important d’intervenir le plus rapidement possible.

Le processus de traitement est basé sur des actions anti inflammatoires, vasoconstrictrices, et de stimulation de la réépithélialisation.

La photobiomodulation par LED va non seulement réduire le temps de cicatrisation, améliorer la qualité des cicatrices, la guérison des ulcères, réduire l’inflammation des tissus, mais aussi diminuer considérablement le risque que la cicatrice ne se transforme en chéloïde.

Le protocole de traitement compte environ 8 séances échelonnées sur 45 jours.

  • Photorajeunissement Visage et Corps:

Au niveau cellulaire, la cible principale des LED est la mitochondrie, élément intra-cellulaire qui fournit l’énergie indispensable à la synthèse cellulaire et à la fabrication de protéines et de fibres collagène et élastine. L’activité et le renouvellement cellulaire ralentissent avec l’âge, d’où l’intérêt de la photobiomodulation par LED.

La LED seule donne de bons résultats sur des personnes en début de vieillissement cutané.

Pour les peaux plus marquées, et surtout pour le corps, des protocoles associant HIFU ou Radiofréquence sont conseillés. Si l’état cutané est très dégradé, il sera en plus nécessaire de pratiquer des peelings superficiels à l’acide glycolique

Le protocole de traitement compte une dizaine de séances échelonnées sur 45 jours.

  • Couperose et rosacée:

La photobiomodulation par LED permet une réduction de l’inflammation, une régulation de la vascularisation et l’activation du métabolisme permettant aux déchets et toxines d’être transportés à la surface de la peau pour être éliminés. En général, le traitement demande rigueur et persévérance pour permettre d’estomper les rougeurs.

Le protocole de traitement compte une quinzaine de séance s’échelonnant sur 2 mois et demi. Les résultats dépendront de la bonne observance du traitement, mais sont également patient dépendants.

  • Cellulite:

Pour obtenir de bons résultats (2 cm d’épaisseur en moins), Il est nécessaire d’associer plusieurs technologies selon le type de cellulite et sa localisation. La cryolipolyse, les HIFU, la Radiofréquence, la carboxythérapie et la Photobiomodulation font preuve d’une efficacité incontestable dans la réduction des capitons graisseux et l’amélioration de la qualité de la peau.

La Radiofréquence ou les HIFU ont la capacité de pénétrer assez profondément de façon non invasive, atteignant le tissu adipeux jusque dans l’hypoderme. Chauffer à ces profondeurs améliore la vasodilatation, aide à la décomposition des tissus fibreux autour de la cellule adipeuse, participe à la dissolution des graisses, sans endommager les tissus, les nerfs ou les vaisseaux sanguins environnants.

En photobiomodulation par LED, l’onde lumineuse pénètre dans les tissus jusqu’à environ 4 cm, améliore la circulation sanguine et lymphatique, donc favorise l’évacuation de la graisse. Elle libère également des cytokines qui stimulent la prolifération des fibroblastes. La peau est retendue, plus lisse, plus ferme.

Tarifs des séances

Assujetties à devis en fonction de la zone à traiter, du nombre de séances nécessaires et des protocoles de traitement accompagnants.

A partir de 30 euros la séance. Forfait de 300 euros les douze séances
Pour consulter tous nos tarifs, cliquez ici

Technologie utilisée

Appareil de luminothérapie - CLEMS à Melun / FontainebleauNous utilisons l’appareil de Photomodulation par LED NOVAE du laboratoire Endromed.

La Fabrication française garantit une qualité de fabrication répondant aux normes et exigences en vigueur en France.

L’appareil NOVAE ®est fabriqué en France, dans une usine spécialisée.

Caractéristiques :

Panneau de traitement de 1536 LEDS

4 longueurs d’ondes :  Bleu 450nm/ Jaune 590nm/ Rouge 618nm / IR 850nm

Ecran de 10 pouces.

Utilisés seuls ou associés à une autre technique, les LED sont devenues incontournables.

Cette technologie est de plus en plus utilisée en médecine esthétique, seule, mais surtout en complément de tous les autres actes dont elle majore ou pérennise l’efficacité.

La photobiomodulation par LED

Laser esthétique

  • Laser vasculaire

    Laser vasculaire

    Les lasers vasculaires constituent une révolution dans le traitement des complications esthétiques  des pathologies vasculaires.: les varicosités ou télangiectasies. Ce …Découvrir
  • L’épilation laser

    L’épilation laser

    L'épilation définitive au laser permet de se débarrasser de façon définitive des ses poilsDécouvrir
  • La photobiomodulation par LED

    La photobiomodulation par LED

    Cette technologie est de plus en plus utilisée surtout en complément de tous les autres actes dont elle majore ou …Découvrir

Infos pratiques

Adresse

Pole Médical de Senart
Centre Laser Esthétique Médical de Sénart
18, Trait d’Union
77127 LIEUSAINT
Retour en haut