Traitement par LED à Melun / Fontainebleau - Centre CLEMS

La photobiomodulation par LED

La photobiomodulation par LED à Melun / Fontainebleau - Centre CLEMS

La photobiomodulation par LED stimule nos cellules par le biais d’une lumière froide. Cela enclenche notre métabolisme cellulaire, permettant d’accroître l’oxygénation de nos tissus et de stimuler nos fibroblastes.

 

Cette stimulation soulage les inflammations, densifie et hydrate notre peau, stimule l’immunité, améliore la cicatrisation, réduit les vergetures, stimule les cheveux et répare la peau lésée par le laser, le soleil et les peelings.

Effets attendus

Les résultats apparaissent progressivement au fil des séances (le nombre varie selon les indications).

Des études cliniques démontrent une réduction des radicaux libres (responsables du vieillissement de la peau) ainsi qu’une nette amélioration de la texture de la peau. La peau devient plus ferme, est mieux hydratée et devient plus élastique. Les ridules perdent leurs aspérités. La peau cicatrise mieux, les marques moins prégnantes. La chute des cheveux est ralentie tandis que la repousse est réactivée.

 

Déroulement de la séance

Le patient est allongé ou assis. La LED est appliquée à quelques centimètres de la zone à traiter, et on met en route le protocole de traitement choisi. Le port de lunettes de protection est fortement conseillé.

La durée de la séance peut varier selon le type et l’intensité de la lumière.

Il est préférable de traiter une peau correctement nettoyée et démaquillée. Il n’y a ni sensation de gêne ni douleur.

 

Protocoles de traitement

 

  • Vergetures :

De fortes tensions dans certaines zones du corps (hanches, cuisses, seins, bras, genoux) fragilisent le derme. Cela peut engendrer des cicatrices profondes. L’action du Cortisol (hormone du stress), dérégule et dégrade l’activité des fibroblastes, réduit la production de collagène et d’élastine, altérant ainsi l’élasticité de la peau. C’est ainsi qu’apparaissent les vergetures.

La photobiomodulation par LED  vise donc à interrompre l’inflammation du fibroblaste et à le réactiver afin de recréer de nouvelles fibres d’élastine et de collagène.

Les résultats améliorent l’aspect des vergetures et démontrent une réduction de leurs dimensions.

Il sera plus intéressant de traiter des vergetures récentes qui datent de moins d’un an.

Une vingtaine de séances de LED sont comprises dans le traitement et s’échelonnent sur 4 mois pour obtenir des résultats significatifs.

 

  • Psoriasis :

La photobiomodulation soulage l’inflammation presque immédiatement, sans traitement topique, ni ingestion médicamenteuse, sans injection douloureuse ni surexposition aux rayons UV.

Le protocole comprend une dizaine de séances sur deux mois. Il permet une réduction des démangeaisons ainsi qu’une diminution de 75 % des lésions dues au psoriasis.

 

  • Chute et repousse capillaire :

Sous condition d’une prise en charge médicale globale (bilan énergétique et nutritionnel) la LED, en stimulant la régénération des cellules, permet de halter la chute et de favoriser la repousse.

Les cheveux arrêtent de tomber dès la fin du premier mois de traitement. La repousse est différée.

La photobiomodulation par LED peut accroître la repousse après une chimiothérapie, ralentir voire stopper la chute de vos cheveux en cas de calvitie débutante et redonner de la vigueur aux follicules. Le protocole comprend une trentaine de séances de LED sur 4 mois.

Les effets peuvent être accrus si l’on y associe un traitement par mésothérapie du cuir chevelu et des vitamines.

 

  • Acné :

Le traitement de base ne traite que les acnés légères ou moyennes. Il peut être employé en combinaison avec les traitements topiques anti-comédogènes.

La photobiomodulation est aussi indiquée en combinaison avec les peelings ou la radiofréquence fractionnée..

Dans le cas des acnés kystiques sévères, il faudra une prise en charge médicale parallèle.

Le protocole comprend trois phases :

  • Phase 1 : l’inflammation diminue,
  • Phase 2 : les macrophages passent au nettoyage. Les patients peuvent avoir l’impression que l’acné est plus fort qu’auparavant mais c’est normal
  • Phase 3 : cicatrisation puis retour à la normale.

L’efficacité des résultats dépend du respect du protocole.

 

  • Cicatrices, brûlures :

Il faudrait idéalement commencer le traitement après la fin d’une intervention chirurgicale. S’il s’agit de brûlures, il est primordial d’intervenir le plus vite possible.

La photobiomodulation par LED va non seulement réduire l’inflammation des tissus, améliorer la qualité des cicatrices et leur temps de cicatrisation, améliorer la guérison des ulcères, mais aussi réduire significativement le risque que la cicatrice se transforme en chéloïde.

Le protocole de traitement comprend près de 8 séances sur 45 jours.

 

  • Photorajeunissement visage et corps :

La cible principale des LED est la mitochondrie fournissant l’énergie indispensable à la synthèse cellulaire ainsi qu’à la production de protéines et de fibres d’élastine et de collagène. L’âge ralentit l’activité et le renouvellement cellulaires, ce qui peut être compensé par l’action des LED.

Le protocole comprend une dizaine de séances sur 45 jours.

 

  • Couperose et rosacée :

La photobiomodulation par LED permet de constater une réduction de l’inflammation, une meilleure régulation de la vascularisation ainsi que l’activation du métabolisme qui permet aux toxines et déchets d’être véhiculés à la surface du derme afin d’y être éliminés.

Le protocole comprend une quinzaine de séances sur 2 mois et demi.

 

  • Cellulite :

Il est nécessaire d’associer différentes techniques pour obtenir les meilleurs résultats, en fonction du type de cellulite et sa localisation. La radiofréquence, la cryolipolyse, la carboxythérapie, les HIFU et la photobiomodulation démontrent une grande efficacité dans le domaine de la  réduction des capitons graisseux.

En photobiomodulation par LED, l’onde lumineuse améliore la circulation sanguine et lymphatique en pénétrant dans les tissus jusqu’à environ 4 cm, favorisant ainsi l’évacuation de la graisse. Elle lâche des cytokines contribuant à la prolifération des fibroblastes. La peau est à nouveau tendue, plus ferme, plus lisse.

 

Indications de la photobiomodulation LED

  • Cellulite,
  • Vergetures (au stade précoce),
  • Acné,
  • Brûlures et érythèmes,
  • Eclat du teint, resserrement des pores,
  • Freine la chute et active la repousse capillaire,
  • Psoriasis,
  • Cicatrices au stade précoce,
  • Couperose et rosacée,
  • Photorajeunissement visage et corps,
  • Inflammation,

C’est un complément de choix pour d’autres techniques de médecine esthétique telles que les peelings, les injections, les HIFU,..

 

Tarifs des séances

Les tarifs dépendent de la zone à traiter, des protocoles associés ainsi que du nombre de séances nécessaires.

La séance est à partir de 30 euros. Nous proposons un forfait de 300 euros pour douze séances

Pour consulter tous nos tarifs, cliquez ici

 

Technologie utilisée

Appareil de luminothérapie - CLEMS à Melun / Fontainebleau

Nous employons l’appareil de photomodulation de LED NOVAE du laboratoire Endromed.

La fabrication française assure une qualité de fabrication répondant aux exigences et normes en vigueur en France.

L’appareil NOVAE ®est fabriqué en France, dans une usine spécialisée.

Caractéristiques :

Panneau de traitement de 1536 LEDS

4 longueurs d’ondes :  Bleu 450nm/ Jaune 590nm/ Rouge 618nm / IR 850nm

Écran de 10 pouces.

Utilisés seuls ou associés à une autre technique, les LED sont devenues incontournables.

Cette technologie est de plus en plus prisée en médecine esthétique, seule, mais surtout en complément des autres actes dont elle accroît l’efficacité.

La photobiomodulation par LED

Laser esthétique

Infos pratiques

Adresse

Pole Médical de Senart
Centre Laser Esthétique Médical de Sénart
18, Trait d’Union
77127 LIEUSAINT
Retour en haut